JOURNEE DES DROITS DE L’HOMME

10 DECEMBRE 2016

 

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé en 1950, le 10 décembre « Journée des droits de l’homme » (résolution 423 (V) ) afin de promouvoir auprès de tous les peuples la Déclaration universelle des droits de l’Homme, idéal commun à atteindre par tous et par toutes les nations.

Sans l’engagement de milliers d’avocats à travers le monde, la plupart de ces droits et libertés ne serait en effet pas effectivement et pleinement respecté. Cet engagement que requiert l’exercice de la profession d’avocat emporte, pourtant, des risques considérables et méconnus.

L’Observatoire international des avocats en danger a ainsi souhaité saisir l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’Homme pour dévoiler, chaque jour du 1er au 10 décembre, le portrait d’un avocat en danger.

Cette campagne a permis de mettre en lumière le travail des avocats pour le respect des droits fondamentaux et le courage de ces milliers d’avocats qui affrontent la violence et les menaces de gouvernements ou de groupes criminels pour assurer le triomphe du droit et le respect de la dignité humaine.

Pour avoir défendu les droits de paysans, de responsables syndicaux, de leaders d’opposition, d’étudiants, de journalistes ; pour avoir dénoncé des procès arbitraires, des disparitions forcées, les recours à la torture, ou pour avoir combattu l’impunité ; des avocats ont été, à travers le monde, durement réprimés.

Victimes de poursuites disciplinaires ou pénales abusives, détenus, parfois torturés, menacés de mort, ils ont été calomniés, interdits d’exercer, perquisitionnés.

Beaucoup d’entre eux ont été assassinés.

Très peu, pourtant, ont renoncé à leur combat.

Aujourd’hui, 10 décembre 2016, alors que toutes les Nations sont invitées à célébrer la Déclaration universelle des droits de l’Homme et à se remémorer son sens, l’OIAD appelle à se souvenir du rôle des avocats et du sacrifice de nombre d’entre eux.

C’est également tout le sens de la Journée Internationale de l’Avocat en danger, organisée chaque année le 24 janvier depuis 2009 par l’AED (Avocats européens démocrates), en collaboration avec la Fondation de la « Journée de l’Avocat en Danger » et d’autres organisations d’avocats et barreaux.

Ce 24 janvier 2017, cette Journée sera consacrée à la situation des avocats chinois confrontés à une répression sans précédent depuis juillet 2015 et l’OIAD entend participer à cette grande mobilisation internationale en organisant, à Paris, un programme d’évènements pour marquer cette journée.

Notre mobilisation commune est une condition essentielle pour que ces avocats ne soient pas oubliés et que les institutions à l’origine de ces persécutions sachent qu’ils ne pourront poursuivre leurs attaques dans l’indifférence et l’impunité.

Les avocats sont souvent la dernière ligne de défense des personnes dont les droits sont violés et les libertés réprimées. Ne les laissons pas seuls.

 

Ø  24 janvier : Journée de l’Avocat en Danger www.dayoftheendangeredlawyer.eu

Ø  Voir la campagne de l’OIAD « 10 portraits pour la Journée mondiale des droits de l’Homme » : https://oiadblog.wordpress.com/.

 

L’Observatoire International des Avocats en Danger (OIAD)

L’Observatoire international des avocats en danger (OIAD), association internationale fondée par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie) a pour objectif de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés en raison de leur profession.

Sont membres de l’OIAD les barreaux suivants :

Madrid Rome Lyon Rouen La Rochelle Montpellier Metz Hauts-de-Seine Tours Thonon-les-bains Brest Oristano Turin Genève Talavera de la Reina (Tolède) Lleida

 

Nous écrire :

–          Aurélia Huot ahuot@avocatparis.org

–          Théodore Malgrain t.malgrain@cnb.avocat.fr

Publicités