Pays d’origine : Thaïlande

Profession : Avocate

Causes défendues : spécialisée dans les droits de l’Homme, Sirikan Charoensiri travaille pour Thai Lawyers for Human Rights -TLHR (avocats thaïs pour les droits humains).

Sirikan Charoensiri fait l’objet depuis plus d’un an de menaces et d’acharnement judiciaire de la part de la police et des autorités thaïlandaises, pour avoir défendu quatorze étudiants militants d’un mouvement démocrate, le New Democracy Movement (NDM).

Ces derniers, arrêtés le 26 juin 2015 pour sédition, avaient manifesté pacifiquement pour marquer le premier anniversaire du coup d’État militaire de mai 2014.

Le 2 février 2016, Sirikan Charoensiri a été convoquée par la police pour s’être opposée à la fouille, sans mandat,  de sa voiture, à la suite de l’arrestation des quatorze étudiants, et à la saisie des  téléphones portables de certains de ces étudiants qui se trouvaient à l’intérieur.

Quatre mois plus tard, en mai, Sirikan Charoensiri fait face à des accusations criminelles en vertu des articles 142 et 368 du Code Pénal Thaïlandais, pour omission de se conformer aux ordres de la police, et pour dissimulation de preuves, à la suite de son refus de consentir à cette fouille.

Par ailleurs, alors qu’elle avait déposé une plainte à la suite de délits commis par des fonctionnaires lors de l’incident, Sirikan Charoensiri a été accusée, en représailles, d’avoir porté de fausses accusations contre la police.

En octobre 2016, Sirikan est ensuite accusée de sédition en vertu de l’article 116 du Code pénal, et d’être complice des actions de protestations organisées pour commémorer le coup d’État.

L’audience de Sirikan Charoensiri prévue devant le procureur du département des contentieux a été reportée quatre fois sur ordre du procureur. Elle doit comparaître de nouveau le 17 janvier 2017. Si elle est déclarée coupable, Sirikan Charoensiri encourt une peine pouvant aller jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

 

Mobilisation internationale :

Front Line Defenders a condamné l’acharnement judiciaire à l’encontre de Sirikan Charoensiri et a appelé les autorités thaïlandaises à abandonner toutes les charges portées contre elle. Selon l’association, les charges retenues contre elle sont un moyen détourné de condamner son travail légitime et pacifique en tant qu’avocate des droits humains en Thaïlande.

Amnesty International a signé avec 9 autres organisations internationales une campagne adressée aux autorités thaïlandaises pour l’abandon des charges retenues contre Sirikan Charoensiri.

L’Observatoire International des Avocats en danger s’associe à cette campagne et apporte son entier soutien à Sirikan Charoensiri.

 

Situation des avocats en Thaïlande :

La Thaïlande est une monarchie héréditaire, dirigée par une junte. Depuis le coup d’État de 2014, le gouvernement militaire thaïlandais a intensifié ses efforts pour étouffer toute forme de dissidence, notamment en imposant de larges restrictions aux libertés d’expression, d’association et de réunion.

Les autorités militaires se sont arrogées des pouvoirs de plus en plus étendus, restreignant les droits fondamentaux, et réduisant l’opposition au silence au nom de la sécurité.

Les avocats et défenseurs des droits humains, en sont évidemment les premières victimes et font l’objet de harcèlement de la part de la police et des autorités de l’Etat.

Parmi eux :

Benjarat Meethien, avocate spécialisée dans la défense des droits humains, est poursuivie d’une part pour « diffusion de fausses informations à l’occasion d’une affaire criminelle » (pour avoir soutenu que les autorités thaïlandaises avaient utilisé de fausses preuves contre son client), et d’autre part pour avoir défendu des prévenus dans le cadre d’affaires « politiques ».

Chuchart Kanpai, avocat défendant un homme ouïghour, est menacé de poursuites par le chef de la police nationale adjoint pour avoir déclaré que son client avait fait des aveux sous la torture.

Anon Nampa, avocat, est poursuivi pour son engagement de défense des droits de l’Homme.

 

 

https://www.amnesty.org/fr/documents/asa39/4925/2016/en/

https://www.frontlinedefenders.org/fr/profile/sirikan-charoensiri

http://www.idhae.org/observatoire-fr-page4.1.thai167.htm

Publicités